• Équipe Club Aventure Québec

Combattre le décalage horaire

12 janvier 2017



Voyager est beaucoup plus simple, sécuritaire et confortable qu’auparavant. Nous survolons les continents à une vitesse transsonique, un espresso à la main. Mais à l’ère du vol stratosphérique, un fléau rend misérable le voyageur inattentif : le décalage horaire. Voici quelques trucs pour se remettre rapidement du fameux jet lag.

Avant de vous envoler

De nombreuses montres et tous les téléphones intelligents permettent d’afficher plusieurs heures en même temps. Réglez l’heure de votre destination et habituez graduellement votre esprit à cette heure nouvelle. Mais attention de ne pas vous tromper et de manquer votre vol...


Dans l’avion

Une fois à 40 000 pieds d’altitude, il peut sembler raisonnable de forcer l’arrivée du sommeil par quelques gouttes d’alcool ou de l’éloigner en alignant les cafés. Ce n’est toutefois pas rendre service à son corps, qui reçoit déjà des signaux contradictoires.

Que votre voyage vous demande de dormir dans l’avion ou de demeurer éveillé, consommez plutôt beaucoup d’eau et n’hésitez pas à vous lever quelques fois durant le vol afin de vous dégourdir les jambes.


À destination

La conséquence la plus triste du décalage horaire pour le voyageur est de se trouver dans une ville étrangère prête à révéler ses mystères et de rester sous les draps de l’hôtel, faute d’énergie.

Si vous arrivez durant la journée, offrez-vous une courte sieste d’au plus 30 minutes suivie d’une promenade qui activera votre corps et lui enverra le message que le dodo n’est pas pour tout de suite.